Le fait de tromper son conjoint ou sa conjointe dans le cadre du mariage est un phénomène récurrent qui soulève de nombreuses interrogations sur ses origines et ses conséquences. Qu’est-ce qui pousse une personne à l’infidélité malgré l’engagement pris ? Les raisons invoquées sont multiples et varient souvent entre les hommes et les femmes. Pour tenter de comprendre ce qui se cache derrière ce comportement, il est nécessaire d’en analyser les motivations profondes, qu’elles soient d’ordre psychologique, conjugal ou social.

    Cet article se propose d’explorer les différents facteurs pouvant conduire à l’infidélité chez les hommes et les femmes mariés, ainsi que les moyens de surmonter cette épreuve douloureuse au sein du couple.

    Pourquoi les personnes mariées sont-elles infidèles ?

    L’infidélité dans le couple marié est un phénomène répandu qui touche de nombreux foyers. Selon les études, environ 40% des couples mariés sont confrontés à ce problème à un moment ou à un autre de leur relation. Mais quelles sont les motivations qui poussent une personne mariée à tromper son ou sa conjoint(e) ? Il existe de nombreuses raisons possibles, qui diffèrent souvent entre les hommes et les femmes.

    Les principales motivations de l’infidélité féminine

    Chez les femmes mariées, l’infidélité répond le plus souvent à un besoin affectif qui n’est pas comblé dans le couple. Les principales motivations sont :

    • Un sentiment de déconnexion émotionnelle avec le conjoint
    • Un désir d’être valorisée et chérie
    • Un sentiment de ne pas être suffisamment appréciée ou considérée par le conjoint
    • La recherche d’une intimité émotionnelle qui fait défaut dans le couple

    L’infidélité féminine traduit donc majoritairement un besoin affectif insatisfait. La femme recherche auprès d’un amant la complicité et l’écoute qui lui font défaut avec son mari. Elle comble ainsi un vide émotionnel et puise une validation extérieure qui renforce son estime personnelle mise à mal dans son couple.

      Chat gamer : les meilleurs jeux pour tchatcher en jouant en ligne

    Bien sûr, pour certaines femmes, l’infidélité répond aussi à une insatisfaction d’ordre sexuel, ou à un simple besoin de changement et de nouveauté pour pimenter une relation devenue routinière. Mais dans l’ensemble, ce qui motive leur infidélité est moins le sexe que l’affect.

    person showing two gold-colored rings

    Les principales motivations de l’infidélité masculine

    Chez les hommes mariés, les motivations de l’infidélité sont souvent différentes. Il s’agit principalement :

    • D’un désir sexuel insatisfait dans le couple
    • D’un besoin de validation de leur virilité et de leur pouvoir de séduction
    • D’une quête de nouveauté et de diversité sexuelle
    • D’un sentiment de frustration face à un rejet sexuel de leur conjointe

    Contrairement aux femmes, les hommes cherchent dans l’infidélité à assouvir en premier lieu un besoin sexuel. Ils sont également plus sensibles au rejet sexuel, qu’ils interprètent facilement comme un manque d’amour. Leur estime de soi étant souvent liée à leur sexualité, l’infidélité devient alors une façon de se prouver leur valor et leur désirabilité.

    Bien entendu, d’autres facteurs entrent aussi en jeu, comme l’ennui conjugal, le manque de communication dans le couple, des difficultés relationnelles, etc. Mais la quête de plaisir sexuel et de validation virile demeure centrale dans les motivations masculines.

    Les facteurs de risque favorisant l’infidélité

    Au-delà des motivations propres à chaque personne, il existe des facteurs de risque qui rendent plus probable la survenue d’une inscription sur un site de rencontre spécialiste de l’infidélité au sein du couple. Ces facteurs peuvent être individuels ou relationnels.

    Les facteurs de risque individuels

    Certains traits de personnalité ou antécédents personnels constituent des facteurs de risque d’infidélité. On peut citer :

    • Les troubles narcissiques ou les personnalités borderline
    • Les attachements insécures développés durant l’enfance
    • Les traumatismes subis dans l’enfance (violences, abus, etc.)
    • Les conduites addictives (alcool, drogues, jeux, sexe, etc.)
    • Les troubles psychologiques comme la dépression ou le trouble bipolaire
    • Une estime de soi fragile
    • Le fait d’avoir déjà trompé un partenaire dans le passé
      Pourquoi les filles aiment les mauvais garçons ?

    Ces vulnérabilités personnelles, souvent liées à l’histoire de la personne, peuvent faciliter le passage à l’acte d’infidélité en situation de crise conjugale.

    Les facteurs relationnels de risque

    Certains dysfonctionnements ou carences dans la relation de couple peuvent également fragiliser la fidélité. Parmi eux :

    • Un manque de communication entre les conjoints
    • Des disputes et conflits fréquents
    • Une incompatibilité sexuelle
    • Une défiance ou une rivalité persistante
    • Des problèmes d’intimité émotionnelle
    • Un désintérêt mutuel, un éloignement progressif
    • Des situations de violence physique ou psychologique

    Ces fragilités conjugales, si elles ne sont pas résolues, exposent le couple à la tentation de l’infidélité. Celle-ci devient alors une porte de sortie face à une relation devenue insatisfaisante ou douloureuse.

    Comment surmonter l’infidélité ?

    Lorsqu’une infidélité est découverte, se pose toujours la question de la suite à donner : faut-il se séparer ou tenter de surmonter cette épreuve ? Chacun réagit différemment face à la tromperie de son ou sa partenaire. Voici quelques conseils généraux pour y faire face.

    Ne pas rester seul : en parler à un proche

    Qu’on soit le trompé ou le trompeur, il est important de ne pas rester isolé avec ce fardeau. En parler à une personne de confiance, comme un ami proche ou un membre de la famille, peut permettre d’évacuer les émotions les plus vives, et d’y voir plus clair sur la décision à prendre.

    Ne pas précipiter la décision de rupture

    Sous le coup de la colère et de la douleur, il peut être tentant de mettre fin prématurément au couple. Mais il est sage de prendre le temps d’y réfléchir à tête reposée avant de décider d’une séparation. L’infidélité, aussi blessante soit-elle, n’est pas forcément un motif de rupture automatique si les deux partenaires souhaitent reconstruire la relation.

      Omegle.com : fonctionnement, risques, conseils et avis

    Chercher l’origine du problème

    Plutôt que de se focaliser sur l’acte d’infidélité lui-même, il est utile d’en comprendre les racines profondes. Quelles failles dans le couple ou chez l’un des partenaires ont conduit à cette situation ? Cette analyse lucide, même si elle est douloureuse, peut ouvrir la voie à un travail de fond pour consolider l’union.

    Dialoguer calmement, sans jugements

    Un dialogue sincère et apaisé sur les motivations de l’infidèle est nécessaire pour envisager de reconstruire. L’accusé doit exprimer ses sentiments avec honnêteté et en assumant ses responsabilités. Le trompé aussi doit pouvoir s’exprimer sans agresser ni juger, afin que ses blessures soient reconnues.

    Consulter un thérapeute de couple

    L’aide d’un professionnel est souvent très précieuse. Via la médiation d’un tiers, le couple peut renouer le dialogue et remettre à plat les bases de la relation. Le thérapeute l’aidera à reconstruire la confiance et l’intimité abîmées par l’infidélité.

    Avec du temps et de la volonté, de nombreux couples parviennent ainsi à surmonter l’épreuve de l’infidélité, et même à en sortir renforcés. Le plus important est de maintenir la communication et de rebâtir des fondations solides, faites de transparence, de respect mutuel et de projets communs.

    Je m'appelle Maxime, j'ai 43 ans. Je suis un psychologue qui, après 10 ans de profession, s'est reconverti en coach en séduction et en rencontre ! Avec ce blog, j'aide les internautes à faire des rencontres virtuelles et réelles en toute sécurité !

    Leave A Reply